Ces 10 points qui font la force de l’anglais

Les langues ont-elles des faiblesses ? Assurément non ! Chaque langue dispose de ses richesses, de ses spécificités et de toutes ses complexités qui en font une langue unique et chère à ses locuteurs. Pourtant, certaines langues dominent allègrement le paysage linguistique mondial. C’est le cas de l’anglais qui bénéficie même d’un quasi-statut de monopole dans de nombreux domaines

Découvrez les 10 points forts de la langue de Shakespeare. 

1. Une langue omniprésente 

L’anglais est la première langue internationale et domine le paysage linguistique mondial talonné de près par le chinois-mandarin, l’arabe ou encore l’espagnol. 

  • L’anglais est la langue maternelle de plus de 370 millions de personnes
  • L’anglais est la langue officielle de plus de 65 pays sur 195. 
  • L’anglais est la seconde langue officielle dans 27 autres pays. 
  • L’anglais est la langue la plus enseignée au monde. 
  • L’anglais figure parmi les six langues officielles et les deux langues de travail de l’Organisation des Nations unies (ONU).
  • Sur près de 8 milliards d’êtres humains, on compte 1,5 milliard de locuteurs de langue anglaise.

2. Une langue moderne

L’anglais intègre chaque année des milliers de nouveaux mots. Ainsi, apparu pour la première fois en 1951 dans le dictionnaire Merriam – Webster et figurant désormais dans de nombreuses autres langues, le mot « fast food » symbolise cette insolente modernité de la langue anglaise et notamment face à ses cousines européennes. Les réseaux sociaux et les mastodontes de la technologie américaine tels que Google, Facebook, YouTube et Twitter ont également largement contribué à populariser l’anglais auprès des nouvelles générations avec un nouveau champ sémantique. Les « likes » les « posts » et les « tweets » ont intégré notre vocabulaire et sont utilisés au quotidien par des millions de personnes. 

3. Une langue d’arts, de sciences et de technologie

Depuis Beowulf, poème épique majeur de la littérature anglo-saxonne, aux tubes planétaires d’Elvis Presley, des Beatles ou de Michael Jackson, l’anglais s’est imposé dans le monde entier et jouit d’une popularité inégalée. Hollywood a aussi largement contribué à ce succès avec ses superproductions et sa cohorte de stars. 

Hégémonique et détenant le monopole linguistique, l’anglais est désormais la principale langue de la littérature scientifique internationale. Auparavant accompagné du français et de l’allemand, l’anglais s’est imposé dans de nombreux domaines technologiques et notamment depuis l’arrivée d’internet. Aujourd’hui, 90 % des sites web sont accessibles en anglais. 

4. Une langue de commerce, de business et de pouvoir

Langue du plus grand empire colonial de l’histoire et de la première superpuissance mondiale, l’anglais ne pouvait que prendre son envol à la fin de la Seconde Guerre mondiale et devenir la première langue parlée dans le monde. Boosté par la mondialisation et le développement de l’économie libérale dont il est le principal support, l’anglais a su s’imposer comme la langue du business. 

Utilisé dans les principales bourses et places financières de la planète, l’anglais est employé au quotidien pour effectuer la plus grande majorité des transactions commerciales et financières de la planète. Souvent exigé par les recruteurs et les entreprises souhaitant acquérir une dimension internationale, l’anglais figure dans les compétences linguistiques professionnelles les plus demandées.  

5. Une langue facile à apprendre

Peu changeant comme le français et plus facile que le mandarin ou l’arabe, l’anglais est une langue facile et « logique ». Simple et rapide à apprendre, sans conjugaison ou grammaire compliquée, l’anglais est sans doute la première langue à apprendre si vous n’êtes pas un locuteur natif. Dès le primaire, en classe ou à travers des cours d’anglais en ligne avec un professeur particulier, vous pouvez l’apprendre facilement et rapidement.

6. Une langue flexible et modulable

En anglais, vous pouvez dire les choses de cent manières différentes. En effet, à travers son exceptionnelle flexibilité, l’anglais vous permet d’utiliser le même mot de différentes façons. Le mot « right » peut ainsi être traduit en français par : bon, droit, juste, à droite, mettre en ordre, organiser, redresser, arranger, etc. De plus, la langue anglaise ne reconnaît aucune autorité linguistique à l’image de l’Académie française pour le français. C’est donc une langue pluricentrique qui accepte volontiers tous les ajouts ou évolutions qu’ils soient au niveau de la syntaxe, du vocabulaire ou de l’accent.

7. Une langue “cool”  

L’anglais est « cool », à l’image de cet adjectif désormais universel et totem d’une époque où les stars mondiales, souvent américaines, de la pop, du cinéma ou du sport tentaient de véhiculer une image, une attitude « fraîche » et proche de leur public. Si aujourd’hui on a tendance à mettre l’anglais à toutes les sauces, c’est que la langue anglaise sait non seulement nous séduire, mais aussi s’immiscer dans notre champ lexical pour nous faire dire « coach », « meeting », « date » et bien d’autres expressions… tellement plus « cool ». 

8. Une langue dominante

Une langue ne domine que par la puissance de ses locuteurs. Parlé par près d’un quart de la planète, l’anglais domine le monde pour des raisons historiques et géopolitiques. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, les Américains, grands vainqueurs du conflit, ne se sont pas contentés d’envoyer des soldats et l’argent, ils ont aussi expédié leur musique, leur culture et leur fameux « American way of life ». À coup de films hollywoodiens, de rock and roll et de chewing-gum, les Américains ont conquis l’Europe et le monde. Diffusant des valeurs extrêmement positives au sortir d’un conflit dévastateur, les USA et leurs nouvelles références culturelles ont grandement contribué au succès de la langue anglaise.  

9. Une langue aux multiples origines 

Une autre force de l’anglais est son adaptabilité. Langue indo-européenne germanique, l’anglais absorbe d’autres langues. Un tiers des mots sont d’origine normande et française et plus des deux tiers de son vocabulaire proviennent du français ou du latin. Aussi incroyable que cela peut paraître, lorsque le parlement du Royaume-Uni obtient l’assentiment royal pour une proposition de loi, le « Clerk of the Parliament », greffier des Parlements à la chambre des lords, prononce à haute voix la phrase suivante : « La Reyne le veult ». Ce vestige des procédures parlementaires britanniques nous rappelle qu’à une certaine époque le français ou plutôt le normand était la langue officielle de la couronne d’Angleterre.

10. Une langue éternelle ?

Si des empires trépassent, qu’en est-il des langues ? La durée de vie d’une langue est estimée entre 2000 et 5000 ans. Certaines langues parlées durant des siècles dans certaines régions du globe ont fini par disparaître et figurent désormais dans la longue liste des langues mortes. L’égyptien ancien, le latin ou le phénicien ont accompagné dans leurs chutes des civilisations grandioses et des empires séculaires. Si la prédominance de l’anglais a remplacé celle du français au début du xxe siècle, la donne risque de changer avec les récents bouleversements géopolitiques et démographiques. Le chinois, avec ses 1, 300 milliards de locuteurs natifs, attend sans doute, patiemment son tour pour devenir la première langue au monde.

Laisser une réponse:

Votre adresse email ne sera pas publiée.